Tage Nielsen

Né en 1929 au Danemark, Tage Nielsen sort diplômé de l'Université de Copenhague en 1955. A partir de 1951 et jusqu'en 1963, il est appelé à travailler pour la radio nationale du Danemark et devient directeur de l'Académie Nationale de Musique d'Aarhus où il enseigne également la théorie et l'histoire de la musique. En 1983, il est nommé directeur de l'Académie du Danemark à Rome. A son retour en 1989, et jusqu'en 1993, il est directeur du management de la société pour l'édition de la musique danoise.

 

A la fin des années 40, et au début des années 50, Tage Nielsen compose un nombre important d'œuvres néo-classiques. Peu après, la "Révolution de Darmstadt" exerce sur lui une grande influence et les nouvelles possibilités dans le domaine du son, de l'expression et de la structure musicale offertes par des compositeurs comme Boulez, Nono et Berio ont un impact profond sur ses compositions des années 60, comme en témoignent plus particulièrement des œuvres telles que Deux Nocturnes pour piano, Bariolage et Il Giardino Magico pour orchestre.

 

Au cours des années 70 et 80, son orientation stylistique dévie vers une sorte de néo-expressionnisme, voire de néo-romantisme comme dans Trois pièces de caractère et un épilogue pour piano, Paesaggi pour deux pianos, Passacaglia pour orchestre, ou son opéra Laughter in the Dark d'après Nabokov qui fut exécuté à Aarhus, Copenhague, Berlin et Innsbruck. Ce style se retrouve dans Songs of wind, sun and darkness pour 9 chanteurs et 3 instruments, composée en 1999 pour Musicatreize.