Songs of Wind, Sun, and Darkness 2000

Cor en fa, clarinette en sib, alto, 9 voix.

sur des poèmes d'Emily Dickinson.

Composée en vue de la célébration du 13e anniversaire de l’ensemble Musicatreize, cette œuvre a été créée le 13 octobre 2000 à Copenhague.

 

Le plus souvent, Tage Nielsen laisse sa musique parler par elle-même; ou plus exactement, il la laisse constituer sa propre explication. Il n'a jamais, à ma connaissance, écrit ou dit grand-chose de plus à son sujet que ce qui figure d'habitude dans les textes appelés "notes de programme".

Mais cette attitude n'émane pas seulement d'une position classique par rapport à la musique, elle a aussi à voir, me semble-t-il, avec cette qualité rare et démodée qu'est la modestie. [...]

Dans son propre registre, et d'une façon toute personnelle, la musique de Tage Nielsen reflète et répète depuis bientôt un demi-siècle l'histoire de la musique danoise de notre époque ; et cela, notons-le, sans que l'auteur se soit jamais de lui-même placé au centre du débat. Sa musique est devenue un dialogue libre et vivant avec les courants musicaux dans lesquels il a baigné.

 

Karl Aage Rasmussen

pour la Société d'Edition de la Musique Danoise