Sara dolce tacere

La technique de composition (sérialisme intégral) de Luigi NONO est liée en particulier à l’idée de rompre avec la conception traditionnelle du temps (pointillisme).

Sara Dolce Tacere, pour deux sopranos, deux altos, deux ténors et deux basses, a été composée d'après l'oeuvre de Cesare Pavese "La terra e la morte" en 1960.

NONO met en relief la poétique du texte non pas à partir de la compréhension des mots, dont chacune des syllabes est distribuée d’un pupitre à l’autre, mais plutôt grâce à l’atmosphère expressive qui se dégage des sous entendus comme autant de points lumineux dans un espace imaginaire.