Rikadla (comptines enfantines) 1925

Pour chœur mixte (2 sopranos, 2 mezzos, 3 ténors, 2 basses) et ensemble instrumental (2 flûtes, 2 clarinettes, 2 bassons, percussions, piano, contrebasse)

Durée: 17'

 

Alors qu’il terminait l’Affaire Macropoulos en 1925, Janácek entreprend Rikadla (Comptines enfantines), une série d’histoires sur des textes populaires pour trois voix de femmes, clarinette et piano. Il reprit et remania la partition deux ans plus tard en augmentant le nombre des pièces de 8 à 19 pour neuf voix mixtes (deux sopranos, deux altos, trois ténors et deux basses) avec un ensemble instrumental variant d’une pièce à l’autre et privilégiant les vents (flûtes dont piccolo et ocarina, petite et grande clarinettes, bassons dont contrebasson), plus tambour d’enfant, contrebasse et piano. Le tout forme un recueil d’un humour et d’une fraîcheur d’autant plus remarquables qu’il est dû à un compositeur de 73 ans.

 

Extrait De la musique populaire au théâtre choral

par Alain Poirier.