Philippe Hersant

Né le 21 juin 1948 à Rome, licencié es lettres, Philippe Hersant est l’élève d’André Jolivet en classe de composition au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il obtient le prix d’écriture, tout en poursuivant des études littéraires.

En 1970, il remporte le prix Nadia Boulanger et se rend à la Casa de Vélasquez de Madrid en qualité de boursier, puis en 1978 à la Villa Médicis à Rome ; il est lauréat du prix Georges Enesco en 1982 et du prix de la meilleure création contemporaine décerné par la SACEM en 1986 pour son premier Quatuor à cordes, œuvre pour laquelle il est également nommé la même année aux Victoires de la Musique.

Puis il reçoit le Grand prix musical de la Ville de Paris en 1990, le prix des compositeurs de la SACEM en 1991, le prix Arthur Honegger 1994 pour son Concerto pour violoncelle et orchestre de chambre, le prix des Nouveaux Talents de la S.A.C.D. 1994 pour son opéra Le Château des Carpathes, qui lui vaut également deux nominations aux Victoires de la Musique 1994, le prix de la Nouvelle Académie du Disque 1994 et, enfin, le prix du Syndicat de la Critique musicale et dramatique 1994.

Son catalogue comprend une trentaine de pièces dont la majeure partie a fait l’objet de commandes : Radio-France, Ministère de la Culture, Atelier Lyrique de Tourcoing, Festival d’Art Sacré, Musique Nouvelle en Liberté, festival “ Consonances ”, Festival de Saint Denis... A ceci s’ajoute une dizaine d’œuvres dédiées à la scène ou au cinéma.

Par ailleurs, Philippe Hersant est producteur à France Musiques depuis 1974 et est nommé, pour deux ans, en septembre 1998, “ compositeur en résidence ” auprès de l'Orchestre national de Lyon.

La même année, il remporte le Prix de la Musique symphonique, décerné par la SACEM ; puis, en 1999, Musicatreize crée la version définitive de Landshafft mit Argonauten pour le Festival Les Musiques.

Toujours pour Musicatreize, il compose Illuminations pour chœur d’hommes (8 voix) et 4 cors, sur des poèmes d’Arthur Rimbaud, dans le cadre du projet “ Musiques, an 13 ”, pour le 13e anniversaire de l’Ensemble.