Peter-Michaël Hamel

Peter Michael Hamel est né en 1947 à Munich. Il poursuit ses études de composition de 1965-1970 avec Fritz Büchtger et Günter Biolas à la Staaliche Hochschule für Musik München (Ecole Nationale de Musique de Munich) et ses études de musicologie avec Trasybulos Georgiades et Carl Dahlhaus. Il suit également un cursus de sociologie et de psychologie.

De 1969 à 1974, il travaille avec Josef Anton Riedt, Morton Feldmann, Luc Ferrari et Carl Orff.

En 1972, il entreprend d’étudier la thérapie de respiration et des méthodes de relaxation, suite à plusieurs séjours en Asie au cours desquels il  se forme aux styles de chant et aux systèmes de notation asiatiques.

En 1976, il publie un livre, Durch Musik zum Selbst (Vers soi-même par la musique) dans lequel il plaide pour une nouvelle approche compositionnelle. Tonius Timmerman dans Musiktexte explique la philisophie de Hamel de la manière suivante : « Hamel cherche à développer un langage musical accessible à tous et pas seulement à une minorité éduquée. La musique est pour lui un moyen de communiquer avec d’autres musiciens et avec le public avec qui il veut parler et à qui il a quelque chose à dire. »

Il remporte plusieurs prix de compositions dont le Bonner Beethoven-Förderpreis en 1974, la bourse de la Villa Massimo 1979/80, le prix GEMA-Stiftung 1981, l’International Rostrum of Composers à Paris en 1984, le prix Carl Orff Wettbewerb für zeitgenössisches Musiktheater (Concours de Carl Orff pour le théâtre musical contemporain) en 1995.

Ses œuvres sont jouées dans le monde entier. En 1995, le Münchner Philharmoniker lui commande une messe pour le centenaire de l’orchestre et 1996 verra la création mondiale de Zenjyo à la demande de la célébration bouddhistique de la paix mondiale à Osaka.

L’une de ses œuvres les plus intéressantes, The arrow of time / Cycle of time (1997) développe deux conceptions du temps – l’une imaginée comme une flèche qui pointerait éternellement vers le future et l’autre comme un cercle, se répétant indéfiniment.

Depuis une dizaine d’années, Peter Michael Hamel entreprend de composer pour des effectifs symphoniques importants, répondant à des commandes du Berlin Festwochen ou du Festival Salzburg. Il interprète également ses propores pièces au piano et à l’orgue.