Patrick Marcland

Patrick MARCLAND est né en 1944 à Paris. Bien que se destinant initialement à la musique de Jazz, il entreprend des études d'écriture et de guitare classique (avec Alberto Ponce) à l'École Normale de Musique de Paris, puis compose pour le théâtre et le cinéma. Il travaille aussi comme assistant réalisateur de cinéma et musicien d'une compagnie théâtrale avant de suivre les cours de composition de Max Deutsch, de direction d’orchestre d’Henrik Bruun et ceux de Claude Ballif au Conservatoire de Paris. 

Il partage actuellement son activité de compositeur entre ses œuvres pour le concert et sa collaboration fréquente avec des chorégraphes.

Il a composé ces dernières années pour l’Ensemble Intercontemporain (De Temps en Temps, pour alto et ensemble, en 1996), pour les Percussions de Strasbourg (Mots croisés en 1999) et pour la Philharmonie de Lorraine (Maldoror, d’après Lautréamont, pour un comédien, chœur d'enfants, chœur d'adultes et orchestre, en 1997, oeuvre reprise par l’Orchestre National de France pour l’ouverture du Festival « Présences » de Radio France en février 2001.

Dans la même période il a écrit plusieurs partitions originales pour la danse, impliquant toujours des musiciens ou chanteurs présents sur scène. Notamment avec Nadine Hernu : Etude en 1995 (en coproduction avec l’Ensemble Intercontemporain) et Sanguine en 1997, puis avec Susan Buirge : Le Jour d’avant en 1999 (en coproduction avec l’Ircam et la Maîtrise de Radio France) et Le Jour d’après, pour sept danseurs, un chanteur et deux musiciens, créée en mai 2000 à l’Arsenal de Metz. Enfin, en 2002, Walk pour une violoniste et une danseuse, sur une chorégraphie de Laurence Marthouret.

Il a terminé en juillet 2003 Chant de l’Olympe, grande fresque électro-acoustique réalisée avec la collaboration de Gualtiero Dazzi, destinée à une diffusion octophonique et qui a fait l’objet d’un CD sous le label Quai des Arts. En mars 2004, sa nouvelle pièce pour Alto et trompette, avec électronique, Eclipsis, a été créée au Centre Pompidou à Paris par Ch.Desjardins et J.J.Gaudon de l’Ensemble Intercontemporain. Une « extension » de cette œuvre, Eclipsis déployé, pour 4 instruments et électronique, sera créée à Reims le 5 avril 2005, dans le cadre de la résidence que P.Marcland effectue dans cette ville. La version ultime de cette œuvre, pour 6 musiciens et électronique, sera donnée à l’Ircam en 2006.

Il écrit actuellement une série de pièces destinées à un CD musique et poésie sur des poèmes de Dominique Le Buhan et travaille, avec le dramaturge Jacques Guimet et la chorégraphe Laurence Marthouret, sur un opéra : Pandora, pour quatre chanteurs, trois danseurs et ensemble.