Où trouver la couleur de la vacuité 2012

24’


Commande du Ministère de la culture pour l’ensemble Musicatreize et dédiée à Roland Hayrabedian p


« Ô divine musique !
Impuissant et faible le langage se retire devant ta magie !
Pourquoi le sentiment parlerait-il jamais
Quand tu peux seul exhaler toute son âme ? »


Ces vers de Thomas Moore nous invitent à réfléchir sur la réelle nécessité d’expliquer une oeuvre musicale par les mots. C’est en contemplant le tableau Prière et Silence du peintre vietnamien Vinh Ân qu’une idée a germé en moi : parler de la couleur du silence. Cette idée m’a mené à écrire la pièce Couleur du Son, Couleur du Silence, pour orchestre. Cette oeuvre, composée en 2008, ouvrait sur un monde où non seulement la parole est sans importance, mais où la musique elle-même doit se retirer progressivement pour faire place au silence.


« Couleur du son, couleur au mille teintes
Sans teinte, couleur du silence
Sans teinte et sans son
Où trouver la couleur de la vacuité ? »


Avec cette pièce, Où trouver la couleur de la Vacuité, j’ai davantage développé cette idée de la couleur du silence. Comme pour une méditation, on cherche à entrer dans la vacuité.

Ton That Tiêt