Marek Kopelent

Né en 1932, Marek Kopelent appartient à un groupe de compositeurs qui, dans les années soixante, entre en rapport avec les nouvelles orientations musicales dans le monde.

Il abandonne la phase néo-romantique acquise à l'Académie des Arts de Prague pour s'orienter vers l'étude de la deuxième école viennoise.

Influencé par Webern, il ne s'attache pas à un dogmatisme technique mais élabore un style personnel et souple à partir des principes sériels qu'il articule dans le style du théâtre classique. Ainsi l'espace musical est perçu comme spatio-temporel, comme dans le théâtre, et doté d'une signification particulière.

L'oratorio Laudatio Pacis pour soliste, récitant, chœur et orchestre, écrit avec P.-H. Ditrich et Sophia Goubaidoulina reflète son point de vue sur l'histoire et les grands sujets contemporains.

En 1982, il crée une symphonie qui résume toute son œuvre.

Outre la composition, Kopelent s'attache à organiser la vie musicale dans son pays. Depuis 1985, il dirige l'ensemble pragois "Musica Viva", dont le rôle est à la fois de transmettre les nouveautés en matière de musique contemporaine et d'exporter les œuvres tchèques récentes dans de nombreux festivals à l'étranger.

Reconnu dans le monde entier, Marek Kopelent est invité aux jurys de concours prestigieux et fait l'objet de nombreuses commandes de l'étranger dont l'Allemagne, la Pologne et la France, où il a enseigné la composition au conservatoire de Paris.