Luciano Berio

Issu d'une famille musicienne, il a son père pour premier professeur. Au conservatoire Verdi de Milan, il a étudié la composition avec PARIBENE et GHEDINI, la direction d'orchestre avec VOTTO et GIULINI. Il a subi l'influence de DALLAPICOLLA, par son maître à Tanglewood (Etats Unis). Certaines de ses premières œuvres comme "Nones" (1954) sont d'inspiration sérielle.

En 1955, Luciano BERIO fonde avec son ami Bruno MADERNA le studio de phonographie de la R.A.I à Milan. Luigi NONO se joint à eux. C'est l'époque vive des premières découvertes électroacoustiques; il écrit "Thema" (Omagio a Joyce.1958). Dans ce lieu ouvert viennent travailler de jeunes compositeurs de tous pays, comme André BOUCOURECHLIEV. BERIO s'affirme comme un pionnier, un explorateur.

A partir de 1960, il donne des cours à  Darmstadt (mais là on l'entend le soir improviser du jazz au piano, avec Maderna), à Darlington,  Mill's College (Californie), Harvard, à l'université Columbia. Il s'intéresse au rock, au folk, leur consacrant des essais et les mêlant dans le creuset de sa musique, laquelle est une musique libre, sans frontières. BERIO a sondé, d'abord dans la clarté de l'intuition, puis prudemment, lucidement, des domaines originaux.