Drei Madrigalkomodien

Insetti Galanti

(les insectes galants)

 

Tiré de textes du « Sixième livre de Madrigaux » de Gesualdo, a été écrit en 1970/1989. Par une nuit d’été étouffante, des moustiques et des papillons de nuit volent ça et là et chantent l’ardeur de l’amour d’une façon maniérée et excessive, avant de se consumer dans les flammes de leurs propres amours…

 

Hochzeitsmadrigal

 (Madrigal du mariage)

Le Hochzeitsmadrigal (Madrigal du mariage) composé en 1965/76, est un chant sur l’exubérance et la joie de vivre. On y retrouve les quatre situations classiques de la cérémonie du mariage, avec des moments où les gens se comportent comme s’ils étaient pris en photo : parents et témoins avec les jeunes mariés devant l’église ;entrée de la procession dans l’église au son des cloches ; préparatifs du lit nuptial à la lumière des chandelles ;dialogue intime des jeunes époux épiés par la famille à travers le trou de la serrure.

 

Moro Lasso

 

Moro Lasso a été composé en 1963/72 pour le 350ème anniversaire de la mort de Gesualdo. Le texte de ce madrigal peut être le plus connu de Gesualdo est interprété à l’envers. C’est le point de vue d’un spectateur qui observe le spectacle des coulisses : au milieu des sonneries de carillon, les comédiens, toussant, se raclant la gorge, ronchonnant, laissent lentement tomber leurs masques de vivants, pour livrer aux regards leurs vrais visages de morts.

à découvrir prochainement sur scène

  • CONCERT - Secouez-moi !

    CONCERT - Secouez-moi !

    • VENDREDI 8 JUIN 20h00 • Théâtre de la Chaudronnerie - La Ciotat

    Lieu : Théatre de La Chaudronnerie (La Ciotat)

     

    Concert sens dessus-dessous


    Programme:

    Quatuors a cappella de la Renaissance française

    Peter Eötvös : Madrigalkommödien (extrait)

    Oeuvres nouvelles de Pierre-Adrien CharpyRégis Campo et Philippe Schoeller 

    CREATION MUSICATREIZE 2018

    Une production Musicatreize, avec le soutien de Musique nouvelle en liberté 


    « Il chantait musicalement à quatre et cinq parties, ou sur un thème à plaisir de gorge » (Gargantua, chapitre 23). La verve rabelaisienne qu’on retrouve chez Clément Janequin et ses contemporains n’a rien à envier à ce qu’on peut trouver actuellement sur internet. Face à ce verbe cru, quatre compositions actuelles font écho pour un concert truculent mis en scène.

     

    Jeanne Debost, mise en scène et lumières

    Fanny Vicens, accordéon

    L\'Ensemble Musicatreize

    Roland Hayrabedian, direction

     

    Tarifs : 25€ (plein) / 23€ (réduit)

    RESERVATION CONSEILLEE : Théâtre de La Chaudronnerie

     

    LES JEUDI DE MUSICATREIZE : Toujours le jeudi, toujours à 19h et toujours gratuits !

    -> Conférence de Marie-Paul VIAL, historienne de l\'art sur les thématiques suivantes : grivoiseries, littérature et musique de la Renaissance française. Cliquez-ici.