Chu Ky VI 1994

Création le 29 mars 1994, Salle Gaveau
par le Chœur de Radio France, dir. Guy Reibel

 

Chu Ky (le cycle) est une série de sept œuvres écrites pour instrument seul, groupe d’instruments ou ensemble vocal fondées chacune sur le principe de retour éternel ou de succession cyclique exposé dans la philosophie hindoue et chinoise.

Bien que rédigées à des époques différentes, les pièces peuvent être jouées ensemble (dans leur ordre chronologique) ou séparément sans que l’unité de l’ouvrage en soit pour autant perturbée : chaque partition contient en effet en germe les autres et renvoie ainsi à la totalité du projet ; les trois premiers et les trois derniers Chu Ky forment en outre deux cycles moyens qui, une fois réunis et assemblés avec Chu Ky IV constituent le grand cycle.

« Toutes les pièces suivent une structure analogue. Par exemple, dans Chu Ky I pour trio à cordes ainsi que dans les autres Chu Ky, une note, le Sol, constitue une sorte de cellule initiale (symbolisant l’existence première de l’esprit). Cette note est utilisée à la fois comme origine et comme issue (point de départ et d’arrivée) et comme référence permanente. »

Chu Ky VI fut rédigée après Chu Ky VII et est donc la dernière partition conçue pour le cycle pris dans son intégralité.

La pièce est dédiée à Maurice Ohana.