Chansons de Charles d'Orléans 1908

Les “ Trois Chansons ” pour chœur mixte a cappella ont été composées en 1908.

Ecrites sur des poèmes de Charles d’Orléans (1391-1465), elles sont les seules contributions du compositeur à ce genre.

 “ Dieu ! Qu’il la fait bon regarder ! ” glorifie la bien-aimée aux qualités et à la noblesse de cœur remarquables.

“ Quant j’ai ouy le tabourin... ” est un air de danse, aux accents de fête, évoquant le réveil, un matin de printemps, du dormeur nonchalant qui aime à s’attarder au lit.

“ Yver, vous n’estes qu’un villain... ” est une révolte contre l’hiver, que le poème menace de bannir pour sa rigueur et oppose au printemps, plaisant et gentil.