Canciones

Dernière pièce d’un triptyque inspiré par les poèmes de Saint-Jean de la Croix, les Canciones reprennent plusieurs fragments des Canciones del alma (Chants de l’âme) en enchaînant six épisodes : Clamando (En clamant), Herida (Blessée), Buscando (Cherchant), Esposo (L’époux), Lamparas de fuego (Lampes de feu) et Paz (Paix).

C’est une commande du Ministère de la Culture et de Roland  Hayrabedian pour l’Ensemble Musicatreize, achevée le 6 février 1992. La partition explore divers modes d’émission vocale, sans négliger ses principes de résonance (chuchotement, récitation et déclamation). Les douze voix solistes a cappella jouent autant sur les contrastes des différentes tessitures, que sur le bariolage des harmoniques confondues. Le climat passionné - l’indication « sauvage » figure en exergue de Clamando - par lequel débute l’œuvre, se transforme peu à peu en une atmosphère équanime - symbolisée par la syllabe Om  (traduction en sanskrit du mot « Paix » et syllabe sacrée du Bouddhisme).

Ainsi les Canciones deviennent une émanation du texte de Saint-Jean de la Croix, vers « cet itinéraire mystique de l’âme à la recherche de l’aimé, jusqu’à l’union intime avec Dieu ».

Franck Mallet