Bacchanales 2011

On a pensé à une fête, une fête étrange, multiple. Chaleureuse et excessive à la fois.

On a voulu dresser un miroir de la folie de notre époque et ses divertissements. Chants, performances, événements, Dionysos sera toujours là, on obéira à ses rites, on célèbrera ses sacrements, on inventera ses nouvelles cérémonies.

Et au milieu de notre ivresse festive: Dionysos l'étranger, celui qu'on ne parvient pas à accepter, celui qui déclenche notre folie.

 Messe profane, comédie mais aussi tragédie…

Nous montreront tous les visages d'un Bacchus joyeux, sauvage et déchaîné. Les poésies bachiques antiques et contemporaines, les textes mythologiques, les rêveries philosophiques, et aussi les musiques traditionnelles méditerranéennes seront les ingrédients de notre festin à consommer sans modération.

Alexandros Markeas