Babel after the war 2014

MUSIQUE Xavier Dayer 

TEXTE Alberto Manguel

pour 8 chanteurs/comédiens, 4 musiciens/comédiens, 2 sténographes-comédiennes et nouveaux médias

Ce théâtre musical s’apparente à un procès dans un tribunal international. La profusion des protagonistes - inculpés multinationaux, policiers, traducteurs, interprètes, juges et jurés - usant de langues différentes engendrent des situations de quiproquos, graves ou absurdes qui constituent la trame dramaturgique et l’écriture musicale de la pièce. Ce procès se déroule autour de 4 prisonniers – 4 exilés emblématiques : Ulysse, le Juif Errant, le Palestinien déplacé et l’Inuit dépouillé.

Il s’agit ici d’une création mettant en œuvre musique, théâtre, 7 langues, mais aussi les nouveaux médias. Des tablettes graphiques et des machines à sténographie accueillent les écritures, les traductions, la langue visuelle, transmis en temps réel sur des écrans, permettant aux spectateurs de voir et de comprendre les divers malentendus.

Babel after the war est un spectacle exaltant décliné en plusieurs « textures ».