Alain Louvier

Titulaire de 9 premiers prix du CNSMDP, notamment ceux de composition (classe de T.Aubin), analyse musicale (O.Messiaen), histoire de la musique (N.Dufourcq), direction d’orchestre (M.Rosenthal), accompagnement au piano (H. Puig-Roger) et clavecin (R. Veyron-Lacroix), Alain Louvier est le dernier à se voir décerner le Premier Grand Prix de Rome de composition musicale en 1969.

 

Outre l’originalité des Etudes pour Agresseurs en six livres (1964-1983) et la recherche relative aux micro-intervalles sur les instruments à clavier (Canto di Natale – 1976), il s’est intéressé à la traduction sonore des suites numériques, courbes algébriques ou figures géométriques dans beaucoup de ses œuvres (L’Isola dei Numeri- 1993).

 

Directeur du CNR de Boulogne-Billancourt de 1972 à 1986, il a dans ce cadre commandé des pièces faciles à moult compositeurs de toutes tendances, dans le but de renouveler le répertoire des Ecoles de musique. Directeur du CNSMDP de 1986 à 1991, il enseigne actuellement l’analyse musicale (CNSMDP) et l’orchestration (CNR de Paris).

 

Chef d’orchestre depuis 1972, il a créé ou joué de très nombreuses pièces dont les auteurs vont des pères de la musique contemporaine aux plus jeunes : Varèse, Scelsi, Messiaen, Boulez, Stockhausen, Ligeti, Tessier, Grisey, Murail, Lévinas, Durieux, Durville…

 

Ses œuvres principales sont :

 Candrakâla, Shima écrites pour les Percussions de Strasbourg- 1970 (disque Philips), Et Dieu créa l’enfant (Prix Paul-Gilson-1981- disque Erato), Poèmes de Ronsard- 1985, Envols d’écailles- 1986 (CD 3D), Chant des Aires- 1988 (CD Adda).